Cave Coopérative Des Vignerons De Mudaison
Commune Mudaison (34)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu
Brès Paul (architecte)
Date de construction initiale 1920
Ref. IA34004298

Crédits
Lochard Thierry
(c) Inventaire général, 2004



Histoire
La Société de la « Cave coopérative des Vignerons de Mudaison » est constituée le 20 octobre 1919. La coopérative est construite entre décembre 1919 et septembre 1920 (elle porte la date), pour une capacité de 16.300 hl. Le coût des travaux s'élève à 1.250.000 f. En 1920, la coopérative n’a fonctionné que la dernière semaine de la vendange à cause d’un retard dans la livraison d’un transformateur électrique. Le 18 juillet 1921, un ouragan de grêle détruit la récolte. En novembre de la même année, des gelées atteignent les sarments jusqu’à la base. Ces perturbations climatiques réduisent la production de 1923 qui se trouve dès lors en difficulté financière. Ces difficultés sont également liées au coût des matériaux et de la main d’œuvre, mais aussi à l’absence de concertation du service du Génie Rural dans la constitution de la coopérative. La coopérative apparaît dans la liste des travaux de l’architecte Paul Brès pour l'année 1949 avec la mention « entrées vendanges ». Les travaux projetés en 1948 comprennent la construction devant la façade de la cave, de deux postes de réception qui remplacent des wagonnets se déversant dans des conquets, chaque poste étant équipé de deux fouloirs à quatre cylindres, de deux bennes basculantes de 1.800 litres et d’une pompe à vendange. Un avis favorable est rendu le 23 décembre 1948.


Galerie (1)

Description
La coopérative est constituée de deux longs corps de bâtiments parallèles adossés. L’organisation en plan de la coopérative ne permet pas d’intégrer les nouveaux quais de réception des vendanges dont la création est liée à l’évolution du matériel de transport des raisins et du matériel de vinification. Des quais indépendants sont construits à l’écart du bâtiment d’origine par Paul Brès qui reprend à cette occasion le motif du grand auvent en béton qu’il a employé l’année précédente à Caux, mais aussi à Bessan, Castries et Beaulieu.


Observations
Avec les grandes embrasures harpées qui intègrent les portes et les baies hautes des murs pignons, les chaînes d’angle et les jambes également harpées et amorties par des éléments décoratifs en bulbe, l’appareil rampant en escalier des pignons, découverts, les arcs et les piédroits des portes et des baies harpés, le cartouche et la date portée, la coopérative est caractéristique des créations du premier quart du 20e siècle (Lansargues, Lunel, Lunel-Viel, etc.). La juxtaposition des quais plus récents en moellon et béton armé est également caractéristique des évolutions fonctionnelles et stylistiques des coopératives vinicoles.