Caveau
Commune Montazels (11)
Réalisée par
Reverdy Jules-Pierre (architecte)
Bouteillé François (architecte ingénieur)
Atelier 5 Audois (architecte)

Date de construction initiale 1930
Actuellement
Centre de collecte
caveau
Ref. IA11001526

Crédits
Sauget Jean-Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
La cave n'est pas documentée avant 1965, et, de ce fait, son histoire reste en grande partie méconnue. Le maître d'oeuvre chargé de la construction de la cave est probablement Jules-Pierre Reverdy. Les premiers agrandissements identifiés se font entre 1963 et 1965, avec la construction de cuves rondes en béton, contre le flanc droit de la cave. En 1969, un projet de tour de fermentation est dressé par l'Atelier 5 Audois de Carcassonne, dont François Bouteillé est le fondateur. Ce projet reprend les idées principales de Bouteillé mises en pratique dans d'autres caves comme Estagel (66) ou Routiers dans l'Aude mais en plus petit. Le projet déposé en en 1969 est réalisé en 1971, en même temps que les quais sont modernisés. En 1972, les caves de Couiza et d'Espéraza fusionnent, puis en 1988, a lieu une nouvelle fusion avec Antugnac. En 1994, la coopérative vinicole adhère au Groupement de Producteurs Sieurs d'Arques (Limoux) puis au groupe de commercialisation de la cave Anne de Joyeuse (Limoux) en 2001. Actuellement la cave fonctionne comme centre de collecte et comme caveau de dégustation.



Description
La cave est très proche de celle de Conques-sur-Orbiel : mêmes vaisseaux longitudinaux accolés, avant-corps identique avec un étage carré et les quais centrés sur la façade, mêmes linteaux débordants sur les fenêtres. Seule différence notoire : le toit à croupes est surmonté d'un fronton simple en attique portant l'inscription de la cave. Elle présente également de grandes similitudes avec les caves de Peyriac-de-Mer et de Bize-Minervois. Les cuves sont disposées en batteries parallèles, sur un seul niveau, de part et d'autre des deux allées de circulation. A l'extérieur, contre le mur gouttereau nord, batterie de cuves rondes en béton. A l'arrière, tour de vinification (désaffectée) construite par l'Atelier 5 Audois : la structure polygonale en béton armé recèle une série de cuves métalliques autovidantes suspendues en métal et des cuves rondes en béton.