Coopérative De Distillation Les Vignerons De Cessenon
Commune Cessenon-Sur-Orb (34)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu

Date de construction initiale 1910
Actuellement
Hangar, maisons
Ref. IA3400716

Crédits
Rodriguez Lionel
(c) Inventaire général, 2009



Histoire
La Société Coopérative de Distillation des Vignerons de Cessenon et communes environnantes est créée lors de l'assemblée générale constitutive le 31 mars 1927. Les statuts sont déposés le 25 avril 1927 chez Maître Lavit notaire à Cessenon. Les coopérateurs rachètent la distillerie privée de Célestin Louis Jules Riche créée vers 1910 avec tout son matériel. Lors de la vente de 1927, la distillerie comprenait la cave voisine d'Eugène Grasset. Malgré la vente, les coopérateurs s'obligent à porter leurs marcs à l'ancien propriétaire jusqu'en 1935. En 1937, la société appartient à l'Union des distilleries coopératives dont le siège est à Béziers. Cette année-là Roger Audoux construit la cave coopérative près de la tuilerie, dans un autre quartier. A une date indéterminée, la distillerie fusionne avec celle de Saint-Chinian. Le 30 octobre 1961 Antoine Fabre achète les locaux pour y installer l'année suivante l'usine de céramique "Cesnoncaro". La société par actions rachète l'établissement à Fabre en 1965 mais se dissout en 1975. L'usine est vendue au propriétaire actuel, M. Gérard Bottin, le 11 octobre 1979. Il y aménage des logements et mène une activité de gardiennage de caravanes dans les anciens bâtiments industriels.


Galerie (1)

Description
La distillerie est un bâtiment rectangulaire régulier à corps multiples ayant connu plusieurs agrandissements. Les corps de bâtiment sont alignés le long de la route. La juxtaposition de leurs murs-gouttereaux forme la façade principale. L'édifice est adossé à une pente. Le bâtiment initial se situe à droite de la façade antérieure. Il se compose d'une cave viticole privée en étage de soubassement, surmontée d'un rez-de-chaussée surélevé. La façade principale sur mur-gouttereau est en retrait par rapport aux murs-gouttereaux des autres corps de bâtiment. Elle est percée de deux fenêtres à l'aplomb d'un portail. L'activité distillatoire a nécessité la construction d'un pont bascule devant le portail de l'ancienne cave viticole. Un atelier de distillation est adossé au mur-pignon gauche du bâtiment initial. Il s'appuie contre la pente en façade postérieure et élève son vaisseau jusqu'au niveau de la couverture du logement, après surélévation du niveau initial. Il est couvert de deux longs-pans. Le versant antérieur est divisé en deux parties séparées par une lucarne en façade, en retrait par rapport à l'aplomb de la façade principale. La transformation de la distillerie en usine de céramique est à l’origine d’extensions adossées à l'atelier, à l'alignement de la rue, et contre la façade postérieure de l'atelier de distillation. La distillerie est construite en moyen appareil irrégulier de moellons de pierre ébauchés et brique aux encadrements des ouvertures.