Coopérative La Vigneronne Montpeyroux-Arboras
Commune Montpeyroux (34)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu

Date de construction initiale 1924
Actuellement
Médiathèque, salle polyvalente
Ref. IA3400728

Crédits
Rodriguez Lionel
(c) Inventaire général, 2009



Histoire
La distillerie coopérative "La Vigneronne" de Montpeyroux-Arboras est créée par les statuts du 15 décembre 1919, enregistrés à Gignac puis déposés chez Maître Poulaud notaire à Montpeyroux. Cependant la société n'est véritablement constituée qu'avec l'assemblée générale constitutive réunie le 7 mai 1922. Les coopérateurs déposent alors leurs marcs dans un local loué et font appel à un distillateur privé. Il décident la construction d'un atelier en 1922. C'est pour obtenir des aides financières qu'ils régularisent leur organisation. Un avis favorable des Services agricoles est porté sur le projet en 1924. La société appartient en 1937 au Syndicat Central des Distilleries Coopératives dont le siège est à Montpellier. En 1950 Rouquier construit la cave coopérative dans un quartier opposé à la distillerie. Le dernier document consulté fait état d'une activité en 1956. La distillerie est transformée en 1996.


Galerie (1)

Description
La distillerie est un édifice à bâtiments isolés, composé d'un bâtiment rectangulaire régulier allongé sous deux longs-pans à usage de silo, d'un atelier de distillation et d'un chai, ainsi que d'un logement distinct à un étage-carré sous une toiture à trois versants. Un chemin sépare les deux bâtiments, conduisant à une cour à l'arrière de la distillerie. La façade principale de l'atelier ouvre sur un mur-pignon percé d'un portail encadré par deux lucarnes et surmonté d'un triplet traité en serlienne. Le vaisseau s'étend à l'arrière en léger soubassement. Le chemin débute côté droit par un pont-bascule métallique, relié à un poste de pesage placé à l'intérieur du bâtiment, avec lequel il communique visuellement par une fenêtre. Le mur-gouttereau est percé de portes par lesquelles on faisait entrer le marc depuis le chemin, une fois passé le pont-bascule.