Coopérative Vinicole De Latour-De-France
Commune Latour-De-France (66)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu
Gautier (ingénieur du Génie Rural)
Date de construction initiale 1921
Ref. IA66001234

Crédits
Wienin Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
Une première demande de création de cave coopérative par 83 propriétaires a lieu en mars 1910 en vue d’obtenir le concours du Service des Améliorations Agricoles. L’étude est confiée à M. Fourty, ingénieur du Génie Rural à Montpellier. Le projet n’aboutit pas et est repris après la Première Guerre Mondiale : nouvelle demande en décembre 1919. Les statuts de la Société Coopérative de Vinification sont déposés le 26 janvier 1920 par 230 propriétaires. La dépense prévue est de 984 000 F, dont une subvention au 1/20 du Génie Rural, soit 49 200 F. Les premières cuves sont mises en service dès les vendanges de 1920 mais le bâtiment n’est achevé avec ses trois travées initiales qu’en 1921. Les statuts de la SCV sont déposés le 26 janvier 1920. Au 1er janvier 1923, la S.C.V. compte 231 coopérateurs. Une première demande d’agrandissement a lieu en décembre 1931 pour 7 200 hl. Une seconde demande en décembre 1937 porte sur 1500 hl supplémentaires et est destinés aux vins doux. En mars 39, la cave regroupe 308 propriétaires. Un nouvel agrandissement a lieu en 1950 avec création de nouveaux quais à l’arrière du bâtiment : la réception ancienne sur plateau à niveau d’homme avec égrappage horizontal en relais et chaîne releveuse à godets est remplacée par des conquets sur fosse et des pompes à vendange. En 1960, la production vendue est de 31 000 hl dont 13 000 hl de vin de consommation courante, 11 000 hl de VDQS (Vins Délimités de Qualité Supérieure) et 7000 hl de Vin Doux Naturel pour une capacité totale de logement de 40 000 hl. La S.C.V. change de nom pour devenir « Côte d’Agly ». Nouveau travaux entre 1961 et 1965 avec, construction de 6 248 hl de cuverie extérieure le long de la façade long pan (4 cuves octogonales d’une hauteur de 5,84 m et d’une capacité unitaire de 1 562 hl, soit 6 248 hl) et d’un nouveau quai de réception à 2 postes par M. Gautier, Ingénieur Technique Régional du Génie Rural. Vers 1980, l'ancienne réception par l'avant (nord) est abandonnée et remplacée par un "caveau" (magasin de vente). Cave toujours en activité en 2008.


Galerie (4)

Description
Bâtiment d'origine formé de trois travées identiques précédées d'un corps de réception avec un étage de bureaux et logement du gérant. Elévation ordonnancée avec faux pavillons. Côté ouest, une 4e travée partielle, plus tardive, est terminée par un toit semi-pyramidal recouvrant une cuve en béton armé.