Coopérative Vinicole - Nevian (11)
Commune Nevian (11)
Réalisée par
Villeneuve René (architecte)
Villeneuve Jean (ingénieur)
Date de construction initiale 1936
Ref. IA11001568

Crédits
Sauget Jean-Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
La cave est construite en 1936 et porte la date inscrite sur le fronton de l'avant-corps. René Villeneuve en est certainement l'architecte, la mise en oeuvre des bâtiments comportant beaucoup de similitudes avec d'autres caves construites par lui. La cave est peu documentée. L'examen des locaux montre une évolution complexe mais logique. La cave initiale comporte deux vaisseaux longitudinaux derrière un avant-corps à un étage carré dont la façade était certainement couronnée par un fronton à redents portant l'inscription. Par la suite, les deux vaisseaux sont agrandis par l'arrière (doublement de la longueur). En 1949, le 3e vaisseau est ajouté à droite : sa mise en oeuvre est très proche de celle de la cave de Tourouzelle qui porte la signature de René Villeneuve. Ce vaisseau est identique aux deux premiers, y compris la chaîne d'angle harpée. Entre 1949 et 1964, des agrandissements sont réalisés, toujours sous la direction de René Villeneuve qui s'associe à son fils Jean à partir de 1960, avec l'amorce d'un 4e vaisseau, à droite, légèrement en retrait des pignons des vaisseaux primitifs. 4 cuves rondes sont aussi installées derrière la cave, sur la largeur des trois premiers vaisseaux. En 1964 (?), deux autres cuves rondes prennent place dans l'alignement du vaisseau 4, puis encore deux autres en 1965. En 1966, une nouvelle batterie de 4 cuves rondes est installée derrière la cave, avec son bâtiment de protection. En 1976, de nouvelles cuves rondes prennent place le long du vaisseau 4. Ces installations seront encore complétées par d'autres cuves. La cave fonctionne toujours.


Galerie (4)

Description
Cave assez représentative des réalisations de René Villeneuve avec ses deux vaisseaux longitudinaux précédés d'un avant-corps à un étage carré couronné par un fronton à redents. Ce corps était couvert d'un toit terrasse à l'origine. Il a été supprimé en 1949 pour installer un toit à croupe au-dessus du logement. Les deux vaisseaux ne forment qu'un volume unique, la charpente étant soutenue par une rangée de poteaux. Les murs pignons sont traités en fronton interrompus par les retours horizontaux de génoises, les chaînes d'angle sont harpées, comme à Tourouzelle. Un grand hall de travail occupe la partie antérieure des vaisseaux, agrandi par le léger recul des deux batteries de cuves centrales. Il est éclairé latéralement par des baies thermales au-dessus des portes charretières. Ces ouvertures s'inscrivent dans un arc à plein cintre dont l'encadrement harpé ressemble à ceux mis en oeuvre à Tourouzelle, cave construite à la même époque. Les cuves sont disposées en batteries installées sur un seul niveau, de part et d'autre d'allées de circulation. Les agrandissements se font à l'identique pour le vaisseau 3, puis par contraste pour les agrandissements suivant accolés au bâti existant : les cuves rondes sont protégées par des bâtiments décalés en hauteur. Les dernières batteries de cuves rondes sont construites sans abri.