Distillerie Coopérative Les Vignerons De Montagnac
Commune Montagnac (34)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu
Villeneuve René (architecte)
Date de construction initiale 1908
Ref. IA3400727

Crédits
Rodriguez Lionel
(c) Inventaire général, 2009



Histoire
La distillerie coopérative "Les Vignerons de Montagnac" est créée lors de l'assemblée générale constitutive du 26 janvier 1908. Les statuts sont déposés chez Maître Paul Raimond Pallot, notaire à Béziers, le 27 janvier 1908. En 1937, le chantier de construction de la cave coopérative sur la parcelle voisine s'accompagne d'une campagne d'agrandissement de la distillerie. Les deux chantiers sont menés par l'architecte René Villeneuve. L'intervention sur la distillerie consiste en une modernisation de l'appareillage. La société appartient en 1937 à l'Union des Distilleries Coopératives dont le siège est à Béziers. Le passage à la diffusion se fait à une date inconnue par la construction d'une batterie de cuves sur un terrain faisant face à la distillerie. L'établissement appartient au groupe SFD depuis 1998. La production est arrêtée depuis juin 2008, mais le site sert toujours de centre de collecte pour le Piscénois. Les matières premières sont envoyées à Olonzac.


Galerie (1)

Description
La distillerie est formée de bâtiments rectangulaires isolés. Un bâtiment à deux vaisseaux rectangulaires allongés adossés abrite le silo à marcs et l'atelier de distillation complété par un chai. Un deuxième bâtiment abrite bureau, laboratoire et logement. Un troisième bâtiment comprend la chaufferie et un atelier mécanique. L'édifice est compris dans une enceinte fermée. La batterie de cuves à diffusion, bordée d'un aire de dépôt des marcs épuisés, a été construite hors de ce périmètre, au-delà de la route qui longe l'établissement. Le silo est adossé à la pente. Le silo et l'atelier présentent leurs murs-pignons alignés en façade principale. Le silo est moins large que l'atelier. Le mur-gouttereau gauche du silo est adossé à la pente. Un quai de déchargement est aménagé au bout d'une rampe. Les fermes métalliques de la charpente reposent sur des piliers de pierre qui délimitent des travées ouvertes par lesquelles les marcs étaient précipités. L'atelier de distillation est ouvert par un portail en façade principale, surmonté de quatre fenêtres hautes. Une tour de distillation portée par une structure métallique couverte de tôles ondulées émerge du versant droit. Le mur-gouttereau de gauche se fonde dans le lit d'un ruisseau qui forme limite de parcelle avec la cave coopérative voisine construite postérieurement à la distillerie. Au-devant du silo et de l'atelier s'étend une cour fermée par un portail aménagé dans la clôture. A l'angle de la rue et du ruisseau, la clôture est interrompue par le bureau logement de plan centré, couvert d'un étage-carré et d'un toit en double bâtière. L'espace vide compris entre ce bâtiment et l'atelier a été comblé par la construction de nouveaux bureaux et d'un laboratoire. Le portail d'entrée du site est voisin du logement mais aussi d'un bâtiment rectangulaire régulier composé d'un atelier mécanique et d'une chaufferie. Les corps de bâtiment sont couverts de toitures à deux versants, avec leurs murs-gouttereaux en front de rue. Un nouveau corps de bâtiment est accolé à la chaufferie le long du mur de clôture. Il était lié à l'activité de coopérative d'approvisionnement agricole.