Distillerie (de Vin Et De Marc) - Pignan (34)
Commune Pignan (34)
Réalisée par
Boudes Julien (architecte)
Boudes Pierre (architecte)


Date de construction initiale 1869
Actuellement
Garage automobile
logement d'habitation
Ref. IA34007132

Crédits
Normand Sabine
(c) Inventaire général, 2009



Histoire
La société coopérative de distillation de Pignan est créée le 30 juin 1922 à la suite d'une conférence faite par le directeur des services agricoles de l'Hérault auprès des viticulteurs de Pignan. Elle rassemble les communes de Pignan, Murviel, Saint-Georges, Saussan et Lavérune. La société rachète les bâtiments d'une ancienne distillerie privée, située en bordure de la route de Montpellier, et comprenant un magasin, la maison du gardien et une cour, appartenants au sieur Delay, ainsi que des appareils à distiller achetés en 1921 auprès de la maison Bonnevialle (notamment un alambic monté sur roues) pour la somme de 103 000 francs. En 1935, suite à l'obligation de la distillation obligatoire du vin, la distillerie coopérative se développe et des aménagements sont réalisés par les architectes Julien et Pierre Boudes : construction de trois bassins de décantation pour les vinasses, d'un fossé dans le ruisseau de la Vertoublanc, et achat de matériel (chaudière Field, quatre calandres à distiller les marcs, une colonne Manry pour distiller les vins). Deux silos à marcs sont construits à l'arrière des bâtiments initiaux, suivis de 10 cuves à diffusion circulaires en béton armé après 1945. Arrêt de l'activité au début des années 1980 et regroupement de l'activité sur le site de la distillerie de Montferrier-le-Lez. Le site est en partie occupé aujourd'hui par un garage d'automobiles.



Description
L'ancienne distillerie coopérative Pignan était située à la sortie nord-est du village. Le site a été remanié du fait de la vente des bâtiments dans les années 80 à un garage d'automobiles. Les dix cuves en béton ainsi que le transformateur électrique ont été démolis. Il subsiste un des deux silos à marc construit dans les années 30 qui a été réaménagé pour l'atelier de mécanique. Il s'agit d'un bâtiment de plan rectangulaire, couvert d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques. Les soubassements sont en béton armé. La charpente métallique a été conservée. Des parties plus anciennes, remontant à la fin du 19e siècle, il ne reste que peu de choses. L'ensemble jouxte plusieurs propriétés privées, des deux côtés. La cour d'entrée des marcs, avant l'utilisation des silos, a été conservée. On peut encore apercevoir le pont-bascule, ainsi que le petit logement du gérant. Deux piliers massifs en pierre de taille marquent encore l'entrée des bâtiments et peuvent être datés vraisemblablement de la fin du 19e siècle. Du bâtiment qui abritait initialement la halle de distillation, n'a été conservé que le mur est, qui sert de séparation avec la propriété voisine, mais la structure a été démolie. Le mur nord porte encore la trace de deux grands portails d'entrée, aujourd'hui obturés, ainsi que d'une baie, qui donnaient alors sur un espace vacant et qui ont ensuite été occupés par les extensions de la distillerie.


Observations
La distillerie coopérative de Pignan, située au nord-est du village, a d'abord occupé les anciens locaux d'une distillerie privée de la fin du 19e siècle, avant de se développer et de construire des aménagements lui permettant de pratiquer la distillation obligatoires des vins et, après-guerre, la diffusion des marcs. Les architectes Julien et Pierre Boudes ont été choisis en 1935 pour adapter la distillerie aux évolutions techniques nécessaires à son évolution.