Groupe Rocbère
Commune Peyriac-De-Mer (11)
Réalisée par
Reverdy Jules-Pierre (?, architecte)
Reverdy Pierre (architecte)
Villeneuve Jean (ingénieur)

Date de construction initiale 1932
Actuellement
Centre de collecte
Ref. IA11001575

Crédits
Sauget Jean-Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
La société est créée le 8 mars 1932 et la cave voit le jour la même année, probablement sous la conduite de Jules-Pierre Reverdy. La capacité initiale est de 20000 hl mais très vite des agrandissements sont entrepris, le premier en 1938, le 2e en 1940, puis en 1955, 1956, 1962, 1964, 1966, 1969, 1974 et encore après (une liste manuscrite, conservée dans les archives de la cave, récapitule les différentes campagnes). En 1966, l'architecte retenu est Pierre Reverdy, installé à Narbonne. La cave primitive comportait 3 vaisseaux qui furent doublés en longueur puis un 4e prend place à droite et une nouvelle cuverie constituée de cuves rondes en béton vient encore doubler extérieurement ce vaisseau couvert d'un toit en terrasse. En 1966, le projet concerne l'installation de cuves rondes métalliques derrière la cave, dans le prolongement du dernier vaisseau (4). En 1968, un vinificateur prend place à droite, devant les cuves rondes en béton. En 1979, les quais sont modernisés et une partie de la structure est démolie sous la direction de Jean Villeneuve. Des travaux de modernisation sont encore entrepris. la cave adhère au groupe Rocbère et le site devrait fermer bientôt.


Galerie (5)

Description
La cave est construite sur un plan à trois vaisseaux longitudinaux précédés d'un avant-corps à un étage carré flanqué de deux pavillons latéraux légèrement saillants. Ce plan est original pour l'Aude mais rappelle certaines réalisations de Reverdy dans les Pyrénées-Orientales. L'avant-corps et les pavillons latéraux sont couronnés d'un attique, surmonté au centre par un fronton étroit, droit et couronné de moulures, limité aux deux travées centrales. De part et d'autre du fronton, deux petits tableaux surélevés et décorés de grappes de raisin en relief soulignent la liaison des différents vaisseaux. Les trois bâtiments sont disposés longitudinalement avec un espace de travail commun en arrière des quais. Les charpentes reposent sur des rangées de poteaux installées sur les cuves. Ces dernières sont disposées en rangées parallèles, sur un seul niveau, de part et d'autre d'allées de circulation. Les agrandissements se font d'abord à l'identique par allongement des vaisseaux puis par adjonction d'un vaisseau disposé sur le côté le moins visible, complété par des cuves extérieures qui ne se voient pas de la route, ce qui permet aux maîtres d'oeuvre de conserver l'intégrité des bâtiments anciens.