Groupe Rocbère
Commune Sigean (11)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu
Villeneuve René (architecte)
Gril P. (entrepreneur)
Brès Paul (architecte)

Date de construction initiale 1930
Ref. IA11001606

Crédits
Sauget Jean-Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
La société est créée en 1930 et, la même année, la coopérative acquiert un ancien chai privé pour y installer la cave de vinification d'une capacité initiale de 7580 hl. L'architecte chargé de l'aménagement n'est pas connu mais c'est probablement René Villeneuve qui est choisi puisque c'est lui qui dresse le projet d'agrandissement en 1933 : un grand vaisseau unique prévu pour une capacité de 24200 hl où il reprend les grandes lignes du plan de la cave de Canet-d'Aude. La nouvelle cave est signée de son nom comme l'atteste la plaque apposée dans le hall de travail. L'entreprise adjudicataire des travaux est l'entreprise Gril. La cave primitive est conservée mais on y aménage de nouveaux quais contre le mur gouttereau droit, la nouvelle cave étant placée derrière le chai. Les établissements Marmonnier Fils de Lyon ont été chargés de toute la partie transport vinaire avec la tuyauterie et les pompes. De nombreux agrandissements suivent mais, en l'absence de documentation, les dates ne sont pas connues. Le vaisseau de 1933 est doublé en longueur sur le même modèle en béton armé, la voûte surbaissée en moins, probablement avant la guerre. Après le conflit mondial, avant 1957, un second vaisseau, moins large, est adossé au mur gouttereau postérieur. En 1957, il est agrandi pour s'aligner sur le pignon arrière du vaisseau 1. C'est probablement Paul Brès, architecte installé à Béziers, qui est chargé des travaux : c'est lui qui signe le projet d'agrandissement du vaisseau en 1966 (pour une capacité de près de 10000 hl) et c'est certainement lui qui a construit, entre-temps l'amorce du 3e vaisseau qui double celui de 1957 sur lequel il s'aligne. Il se compose de cuves tunnel, spécialité de Paul Brès. En 1968, nouvel agrandissement signé Paul Brès : ce sont des cuves polygonales installées dans l'angle des vaisseaux 1 et 2, devant le poste de pressurage, contre la cuverie de 1966. Cette unité sera doublée par la suite. D'autres travaux d'agrandissements et de modernisation sont encore entrepris par la suite, dont les nouveaux quais construits derrière la cave. En 1994, la cave adhère au groupe Rocbère. Le site devrait fermer dans les années à venir.



Description
La cave primitive est un ancien chai de plan classique, construit à la fin du 19e siècle. La nouvelle cave innove à plus d'un titre, d'abord par le plan adopté et par le matériau utilisé puis par la superposition des cuves et, enfin, par le type de couverture. Le plan retenu est un plan centré avec vaisseau unique, semblable en cela au plan de la cave de Canet-d'Aude. Il comprend quatre travées de cuves réparties sur deux niveaux, de part et d'autre de deux allées de circulation. Avec Canet, ce sont les deux seuls exemples de superposition connus dans l'Aude, à cette époque, alors que cette disposition est courante dans le Gard et l'Hérault. Le gros oeuvre comprend une structure en béton armé constituée de piliers soutenant les fermes. Les vides sont comblés par un remplage en parpaing. Une voûte surbaissée (segmentaire) en béton armé couvre le vaisseau, soutenue par une ferme constituée d'un entrait et de fiches. A l'extérieur, l'extrados de la voûte est laissé nu dans un premier temps. Il n'est couvert d'un grand toit à deux versants que tardivement. Les extensions de la cave se font d'abord par l'arrière puis sur le côté.