La Vigneronne
Commune Pignan (34)
Réalisée par
Brès Paul (architecte)
Allard (entrepreneur)
Brès Paul (architecte)
Pellier Armand (sculpteur)
Olivier Louis (entrepreneur)
Cauquil-Gleizes Henri (architecte)

Date de construction initiale 1938
Ref. IA34004301

Crédits
Lochard Thierry
(c) Inventaire général, 2004



Histoire
L’assemblée générale constitutive a lieu le 6 février 1938. Un avis favorable est donné le 3 mars suivant pour une avance à long terme de 880.000 f. La construction de la coopérative s’étend sur six mois, de mars à septembre 1938 ; elle est réalisée par l’entreprise perpignanaise Allard d'après les plans de l’architecte Paul Brès. A cette date, la société coopérative compte 187 adhérents. 56 cuves d’un total de 18 000 hectolitres de « vins de café » se répartissent sur deux étages, mais l’agrandissement est prévu dès l’origine pour 70 000 hectolitres. Les appareils mécaniques sont fournis par l’entreprise Coq d’Aix-en-Provence : fouloirs, bennes, bascules, pressoirs hydrauliques, pompes. Le bâtiment abrite un logement de fonction, une salle de réunion, un laboratoire et des douches. D’autres avances sont demandées en 1939 pour un agrandissement (482.000 f) et en 1941 également (833.000 f). Celle de 1946 (4.005.128 f) correspond aux travaux financés de mise hors d’eau du projet de deuxième agrandissement et de parachèvement des cuves souterraines d’unification, interrompus depuis 1941. En 1948, l’avance de 5.550.000 f concerne une cuverie de 7.000 hl qui fait partie du projet de 1941, dont seul le bâtiment a été réalisé. Celle de 1950 (3.600.000 f) porte encore sur le projet de 1941, en particulier sur l’aménagement des postes de réception de vendange dans l’avant-corps. Un agrandissement projeté en novembre 1950 par Paul Brès porte sur la création des deux vaisseaux parallèles identiques et adossés sur le côté droit aux vaisseaux d’origine. Il est réalisé par la Société La Violette. Paul Brès prévoit peu après la construction du cuvage qui est réalisé en 1951 par l’entreprise Louis Olivier, et agrandi d'après un projet de février 1952. Le décor des frontons, postérieur à l’agrandissement de 1950, est signé « AP » (Armand Pellier). Un agrandissement postérieur, attribuable à Paul Brès par comparaison avec d’autres réalisations (cuves de type « tunnel » comme à Bessan par exemple), n’est pas daté. L’intervention de l’architecte Henri Cauquil-Gleizes, plus récente, ne permet pas à ce jour d'être précisée.


Galerie (2)

Description
La coopérative d’origine est constituée de deux corps de bâtiments identiques, accolés l’un à l’autre et unifiés en façade par un grand fronton à redents, courbe et contre-courbe qui porte l’inscription « Cave coopérative de Pignan. La Vigneronne ». La composition symétrique comprend un avant-corps couvert en terrasse avec postes de réception des vendanges au rez-de-chaussée et logement et bureaux à l’étage. L’agrandissement de 1950 reproduit cette composition initiale (les quatre corps de bâtiment sont visibles en façade arrière) avec quelques modifications. L’avant-corps qui se développe sur toute la largueur de la coopérative est couvert par une toiture en appentis avec croupes. Les deux frontons, celui d’origine et celui de l’agrandissement, forment un ensemble très spectaculaire, bordé sur les côtés par deux grands « ailerons » latéraux très caractéristiques. L’effet architectural, déjà considérable par les dimensions et le traitement architectural, est amplifié par le beau décor de sgraffite. A l’arrière des quatre corps parallèles, un chai est construit en moellon sur toute la largeur de la coopérative et prolonge les quatre couloirs de distribution ; les ouvertures basses laissent penser à une cuverie de type tunnel mise au point par Paul Brès et construite dans plusieurs coopératives, dont Bessan. Un bâtiment de vente récent, accolé en façade aux postes de réception de vendange de gauche, perturbe fortement l’édifice.


Observations
La coopérative, très caractéristique des compositions à grands frontons de Paul Brès, est à rapprocher de nombreuses autres réalisations (Gignac, Nissan-les-Ensérune, Bessan, Servian, Claret, Pouzolles, Montpellier). Comme dans beaucoup de cas, l'architecte prévoit l'agrandissement de la coopérative dès l'origine par une juxtaposition de corps de bâtiment similaires.