Les Coteaux Gangeois
Commune Laroque (34)
Réalisée par
Villeneuve René (architecte)
Guéry Paul (sculpteur)


Date de construction initiale 1950
Ref. IA34004313

Crédits
Lochard Thierry
(c) Inventaire général, 2004



Histoire
L’assemblée générale constitutive a lieu le 24 décembre 1949. Le projet de René Villeneuve est soumis au conseil d'administration de la cave le 29 décembre. L’architecte présente lui-même son projet le 22 janvier suivant. Une demande à long terme de 22.525.000 f pour le financement de la construction reçoit un avis favorable en janvier 1950 ; le projet prévoit la construction d’un cuvage de 10.000 hl, des postes de réception de vendange, du logement du gérant et des locaux administratifs, pour un montant total du 33.000.000 f. La délibération du 28 février 1950 précise le devis de l'opération : lot 1 : 21 968 003 f, lot 2 (matériel vinicole) : 3 800 000 f, lot 3 (pesage) : 1 300 000 f, lot 4 (eau) : 160 000 f, lot 5 (électricité) : 1 700 000 f, pour un total de 28 928 003 f. Les honoraires de l’architecte s’élèvent à 1 039 971 f, le terrain a coûté 1 000 000 f. L’adjudication a lieu le 17 avril 1950. Paul Guéry réalise la sculpture qui est à la clé du grand arc des quais de réception de vendange. Une demande de financement pour l’agrandissement de la coopérative à l’arrière avec un cuvage de 6400 hl est approuvée en juin 1954 ; l’avance à long terme de 10.200.000 f concerne également un centre de collecte à construire à Brissac. Un agrandissement sur le côté à l'est n’est pas daté.


Galerie (1)

Description
La coopérative est constituée par un grand vaisseau, un avant-corps à pignon dissymétrique et un corps de bâtiment latéral avec bureaux et logement. Les quais de réception des vendanges sont intégrés dans l’avant-corps ouvert par un grand arc tendu dont la clé est ornée d’une sculpture.


Observations
L’attribution traditionnelle et fautive de la coopérative à Joseph Rouquier est liée au modernisme qui tranche avec les nombreuses réalisations de René Villeneuve aux formes plus classiques (voir par exemple les coopératives de Saint-Martin-de-Londres, Saint-Pons-de-Mauchiens ou Montagnac). L’avant-corps et son grand arc tendu s’apparente à celui de Saint-Jean-de-Buèges construit en 1948. Le motif est également utilisé dans la même période par d’autres architectes : Paul Brès à Marseillan-Plage en 1948 et à Aigne en 1951, les fères Rodier à Saint-Saturnin en 1951 par exemple.