Les Maîtres Vignerons De Cascastel-Fraïsse-Saint-Jean
Commune Cascastel-Des-Corbieres (11)
Réalisée par
Reverdy Jules-Pierre (?, architecte)
Brès Paul (architecte)
Ref. IA11001521

Crédits
Sauget Jean-Michel
(c) Inventaire général, 2008



Histoire
La cave primitive est construite en 1920 mais aucune source ne permet de connaître la chronologie des extensions. En 1951, Paul Brès, architecte installé à Béziers (et maître d'oeuvre de la cave voisine de Quintillan) construit les quais adossés au pignon amont de la cave (il reprend un projet dressé en 1948 comme l'indique la date barrée figurant sur le plan du projet). C'est probablement lui qui construit dans les années 60 un grand chai isolé en aval de la cave et dans son prolongement. En 1971, un chai de vieillissement est accolé au dos de la cave, le long de la Berre. En 1973, un nouveau chai, non localisé, est construit par l'entreprise Bézard, de Saint-Paul-de-Fenouillet. En 1974, installation de cuves en polyester dans le prolongement du chai de vieillissement de 1971, en surplomb de la Berre. D'autres travaux sont entrepris, dont la construction d'une grande unité de vinification de l'autre côté de la route. Plusieurs caves coopératives des environs ont fusionné avec la cave de Cascastel. La cave fonctionne toujours.



Description
La cave de Cascastel est construite selon un plan atypique, probablement de la main de J.-P. Reverdy comme le laisse supposer la présence d'un cartouche assez caractéristique sur le mur pignon amont et l'utilisation de la brique et de la pierre dans les encadrements des baies. La cave se compose d'un vaisseau allongé longitudinal, terminé par deux corps de bâtiments perpendiculaires et en légère saillie aux extrémités où se regroupent le logement et le bureau ; les quais d'origine se situaient sur le mur pignon amont, remplacés ensuite par les quais de Paul Brès. Les ouvertures ont des encadrement mixtes où alternent la brique et la pierre. La pierre de taille est un calcaire froid employé dans les faux sommiers des arcs en plein cintre qui couvrent les fenêtres de l'étage ainsi que les clés passantes, tandis que la brique est utilisée dans les claveaux des arcs. Les ouvertures techniques et les portes charretières sont surmontées d'arcs en plein cintre ou d'arcs segmentaires avec des claveaux de briques. Les toits à longs pans qui couvrent le vaisseau et les corps perpendiculaires se pénètrent. Les agrandissements se font par allongement du vaisseau puis par ajout d'un chai contre le mur gouttereau arrière et par la construction d'un grand chai indépendant en aval, oeuvre probable de Paul Brès durant les années 60. D'autres bâtiments viennent ensuite combler le vide entre les deux structures. La nouvelle unité de vinification, construite de l'autre côté du chemin, répond à des contraintes techniques qui lui sont propres.