Société Coopérative De Distillation Des Vignerons De Saint-Geniès-Le-Bas
Commune Saint-Geniès-De-Fontedit (34)
Réalisée par
maître d'oeuvre inconnu

Date de construction initiale 1925
Actuellement
Salle polyvalente, annexe de la cave coopérative
Ref. IA3400745

Crédits
Rodriguez Lionel
(c) Inventaire général, 2009



Histoire
A partir de la fin de l'année 1923 le regroupement des viticulteurs s'organise. Après la venue du directeur des Services Agricoles pour une conférence, des viticulteurs ont rassemblé 62000 hectolitres de vin pour une distillation en commun et s'inscrivent au Crédit Agricole. Le distillateur privé François Blanc, lésé par la démarche, fédère autour de lui quelques viticulteurs, exclus ipso facto du syndicat en formation. Les statuts et règlement intérieur sont adoptés le 25 décembre 1923. Le 5 février 1924, ils sont ratifiés par l'assemblée générale constitutive et déposés chez Maître Marcel Mas notaire à Autignac. Ils s'inspirent de ceux des distilleries coopératives de Nébian et Saint-André-de-Sangonis, transmis pour exemples par le Génie Rural. La distillerie est construite en 1925, après avoir obtenu l'autorisation préfectorale. Elle traite les marcs aux calandres et le vin à l'aide d'un appareil Cluzel. Une colonne de distillation de plus grande capacité est installée dans un second temps. Sa construction entraîne la modification de la couverture de l'atelier avec l'édification d'un lanternon. En 1937 la société appartient à l'Union des Distilleries Coopératives dont le siège est à Béziers. Emile Peyre construit la cave coopérative sur une parcelle voisine en 1938. Le dernier document consulté fait état d'une activité en 1949. La distillerie ferme à la fin des années cinquante. Elle est annexée par la cave coopérative qui ne lui trouve aucune affectation. Le site est sur l'emprise d'un projet immobilier qui va entraîner sa démolition.


Galerie (1)

Description
La distillerie est un bâtiment rectangulaire régulier à corps multiples, composé d'un logement, d'un chai à alcool, d'un atelier de distillation, d'un silo et d'un magasin. Une batterie de cuves de refroidissement ou de chaulage des vinasses est adossée à la clôture. La vaste cour qui s'étend au-devant de la façade principale est équipée d'un puits à roue. La façade principale porte l'inscription peinte "Distillerie Coopérative". Un lanternon aveugle en pan de bois sous toiture à deux versants émerge de la couverture de l'atelier. Il surmontait une colonne de distillation.